Arrestation en matière de violence conjugale, des armes à feu saisies

TROIS-RIVIÈRES –  Jeudi après-midi, Les policiers de Trois-Rivières ont procédé à l’arrestation d’un individu de 45 ans, suite à une plainte de violence conjugale.

Les événements sont survenus sur la rue Pierre-Demers, dans le secteur Pointe-du-Lac. Les policiers de la Sûreté du Québec de Grand-Mère avaient reçu une plainte de la victime et par la suite, ils ont demandé l’assistance des patrouilleurs de la police de Trois Rivières.

Considérant la présence d’armes à feu dans la résidence, un périmètre de sécurité a été érigé dans ce secteur. Après quelques discussions entre les policiers et le suspect, celui-ci est sorti de son domicile et s’est livré.

Les policiers ont procédé à son arrestation pour violence physique à l’endroit de la victime. Une situation qui perdurait depuis plusieurs années, selon ce que rapporte la porte-parole de la sécurité publique de Trois-Rivières, Carole Arbelot.

Le suspect a été conduit au Quartier général de la police où il a été rencontré par les enquêteurs. Ces derniers, munis d’un mandat de perquisition pour le domicile du suspect, ont procédé à la saisie d’armes à feu et d’une arme prohibée. Le suspect, qui comparait aujourd’hui au Palais de justice, fait face à des accusations d’agression armée, possession d’arme prohibée, d’entreposage négligent d’une arme à feu et non-respect d’engagement.




Stéphan Desrochers

Éditeur de troisrivieres911.com