Attentat contre les forces armées canadiennes, un an plus tard

TROIS-RIVIÈRES – Un an après l’attentat des bureaux des forces armées canadiennes sur la rue St-Roch, la GRC continue son enquête et demande la collaboration du public.

Un poste de commandement de la GRC sera  stationné à proximité du lieu de l’évènement du 30 juin au 2 juillet. Les enquêteurs tentent d’obtenir des informations qui permettraient de valider des éléments de l’enquête. Ils invitent toute personne qui possède des renseignements en lien avec cet attentat d’aller les rencontrer ou encore d’utiliser la ligne mise à leur disposition, le 514-939-8312. Toute déclaration sera traitée dans l’anonymat, insiste le caporal Luc Thibeault de la GRC.

Le caporal Thibeault invite la population à communiquer toute information relative à des actes de terrorisme. Que ce soit pour l’attentat des forces armées canadienne ou tout autre évènement.

Le relationniste de la GRC, le caporal Thibeault, soutient que l’enquête de l’attentat des forces armées canadienne avance à grands pas.  Il ne pouvait toutefois pas révéler les aboutissants de l’enquête. Certains éléments restent à être vérifiés et notre présence à Trois-Rivières a pour but de faire avancer cette enquête que nous traitons en priorité, a-t-il ajouté.

Voir la nouvelle du 2 juillet 2010

Stéphan Desrochers

Éditeur de troisrivieres911.com

Laisser un commentaire