Le porte-parole de la police de Trois-Rivières, l’agent Michel Letarte, prend sa retraite.

Une retraite après 28 ans en service

TROIS-RIVIÈRES – Vous connaissez Michel Letarte ? Il est chanteur, il est le gars des vélos taxis du centre-ville et des karts à pédales. Mais il est aussi l’agent Letarte des relations publiques de la Sécurité publique de Trois-Rivières. Le porte-parole de la police de Trois-Rivières prend sa retraite en avril.

Vous l’avez vu à la télé, vous l’avez entendu dans les radios et vous avez lu ses citations sur troisrivieres911.com ainsi que dans les journaux depuis 2002. Au mois d’avril prochain, l’agent Letarte prendra sa retraite après 28 années de service, d’abord à la police de Trois-Rivières-Ouest en tant que patrouilleur et par la suite dans la grande organisation de la SPTR, surtout au poste des relations publiques.

Troisrivieres911.com s’est entretenu avec lui. En quittant, Michel Letarte garde de nombreux souvenirs de sa carrière, des beaux comme de moins beaux. Cinq évènements l’ont toutefois marqué plus que d’autres.

D’abord en 2002, l’incendie meurtrier de l’appartement de la rue Ste-Ursule dans lequel les 2 enfants Pall ont perdu la vie. Ensuite ce fut l’incendie dévastateur du village de Pointe-du-Lac en 2005. Ça a été le premier gros évènement qu’il a dû gérer auprès de nombreux médias locaux et de l’extérieurs. Les débuts du dossier de Cédrika Provencher, en 2007, est un autre évènement qui a marqué sa carrière et qui a laissé des traces. Dans les évènements plus récents, il n’oubliera pas l’enlèvement du bébé Victoria en 2014 alors que le pouvoir des réseaux sociaux lui était venu en aide pour retrouver le nouveau-né. Finalement, le triple meurtre de la rue Sicard en 2014, alors qu’il a eu à faire face à un drame atroce, mais qu’en plus il connaissait le père de deux des victimes.

Quand on lui demande ce qui l’a le plus négativement atteint dans sa carrière, surtout de patrouilleur, il a tout de suite à l’esprit les multiples suicides auxquels il a dû faire face. Ce n’est pas facile de voir ça et étrangement ça arrivait très souvent lors de ses quarts de travail, se souvient-il. Aujourd’hui il peut en parler avec un peu de légèreté, mais ça n’a pas toujours été le cas. Les années ont fini par effacer les sentiments difficiles à porter, mais pas les souvenirs.

De toute évidence Michel Letarte quitte avec joie et fierté du travail qu’il a accompli, mais il sait que ça lui manquera. Toutefois, il a de multiples projets de retraite et c’est loin d’en être une. Il devient le directeur des opérations pour l’organisme  »Un vélo, une ville » dont le président du conseil d’administration est nul autre que l’ex-ministre et chef du partie québécois, monsieur Bernard Landry. Il continue aussi à faire rouler ses propres vélos et karts à pédales de son entreprise Kaptr.ca dans plusieurs évènements à travers le Québec. C’est sans compter ses activités de chanteur de type crooner, souvent dans des bars, des évènements et dans des salles de la région.

Suite au départ de l’agent Letarte, le poste régulier à temps complet d’ “agent” aux relations publiques au sein de la Direction de la police de Trois-Rivières sera aboli pour créer dorénavant un poste de “sergent” aux relations communautaires et relations publiques. Au moment d’écrire ces lignes, la personne qui occupera ce poste n’est pas connue. Cette résolution a été adoptée lors d’une séance ordinaire du comité exécutif de la ville de Trois-Rivières, mardi le 14 février 2017 suite à l’annonce de l’agent Letarte de son départ à la retraite, d’abord prévue pour juin 2017, mais sera devancée au mois d’avril.

Troisrivieres911.com souhaite une très belle retraite à monsieur Letarte

Retraite du superviseur aux télécommunications

Par ailleurs, le temps de la retraite a aussi sonné pour le superviseur aux télécommunications de la police de Trois-Rivières, M. Denis Beaudin, à qui nous souhaitons aussi une belle retraite le 24 mars prochain. M Beaudin est un homme très impliqué dans sa communauté et est un grand amateur de courses automobiles. Il oeuvre d’ailleurs bénévolement pour le GP3R depuis plusieurs années. Dès avril, il occupera officiellement le poste de Coordonnateur aux achats et à la logistique du Grand Prix de Trois-Rivières. Il est aussi animateur à la radio CFOU où il anime une émission consacrée au blues.

 

Stéphan Desrochers

Éditeur de troisrivieres911.com