Un vol à l’étalage plutôt brutal

TROIS-RIVIÈRES – Cet avant-midi, deux individus ont pris la fuite après avoir commis un vol à l’étalage et après avoir frappé un employé qui les avait pris sur le fait au magasin Tigre Géant du boulevard des Récollets.

Les deux individus dans la vingtaine ont été accostés par l’employé qui les avait surpris à voler. Un des suspects aurait frappé l’employé pour ensuite s’enfuir à pied sur le boulevard des Récollets. Les suspects devaient avoir un endroit non loin pour se réfugier, car malgré l’intervention rapide des policiers, ils n’ont pas été localisés. Pendant ce temps, l’employé qui a reçu un coup se rendait par lui-même à l’hôpital pour soigner ses blessures dont on ignore la gravité. Une enquête est amorcée et les policiers disposent d’images claires des suspects provenant des caméras de surveillance.

Un autre cas tout aussi violent

Un autre vol à l’étalage a donné beaucoup de mal aux intervenants en fin d’après-midi au Super C du boulevard du St-Maurice.

Un individu s’est fait prendre à voler par un agent de sécurité. Lorsque ce dernier l’a accosté, le présumé voleur n’a pas offert de résistance et a suivi l’agent jusque dans son bureau. Un appel a été logé à la police et les agents avaient mentionné que l’homme était calme. Mais au bout d’un moment, la situation a dégénéré. L’homme est devenu violent et il aurait tout saccagé dans le bureau. Il aura fallu 4 personnes pour le maîtriser jusqu’à l’arrivée des policiers.

Les policiers l’ont arrêté et ont aussi trouvé des stupéfiants en sa possession. Compte tenu de la violence de ses gestes, son simple vol à l’étalage se transforme en un vol qualifié, une accusation beaucoup plus lourde de conséquences. De plus, des accusations de méfaits seront portées contre lui.

Stéphan Desrochers

Éditeur de troisrivieres911.com

Laisser un commentaire