Une chicane de couple provoque une longue opération policière

stea2

TROIS-RIVIÈRES – La soirée de l’Halloween a été moins drôle pour tout un secteur de la rue Ste-Angèle dans le quartier Ste-Cécile hier soir. Un large périmètre de sécurité a dû être érigé .Les policiers croyaient qu’un homme s’était barricadé à l’intérieur de son appartement après avoir eu une chicane de couple quelques instants avant.

L’opération policière a débuté en fin d’après-midi vers 16h15 quand les policiers se sont rendus au domicile de l’individu suite à l’appel sa conjointe qui avait déjà quitté les lieux et qui disait qu’il avait tenu des propos dangereux après une chicane violente. Sachant l’homme possiblement armé, les policiers ont dû érigé un périmètre de sécurité parce qu’il ne semblait pas vouloir coopérer. Plusieurs moyens de communication ont été tentés par les policiers, mais en vain, raconte Carole Arbelot, porte-parole de la Sécurité publique de Trois-Rivières. Pendant plus de 4 longues heures, les policiers ont notamment utilisé un porte-voix pour tenter de le raisonner et lui demander de sortir de son appartement.

Au bout d’un certain temps, vers 20h15, les policiers ont pénétré l’appartement pour finalement se rendre compte que l’individu avait lui aussi quitté les lieux après la chicane. Ils ont alors levé le périmètre de sécurité. Mais le mal avait été fait en cette soirée d’Haloween, car les enfants devaient éviter ce secteur et les résidents n’ont pas pu faire la distribution de bonbons.

Par ailleurs, la conjointe, qui avait quitté la ville, a porté plainte contre son conjoint dans un poste de police municipale d’une autre ville. L’individu était d’ailleurs déjà visé par un mandat d’arrestation pour une autre affaire. Selon la porte-parole de la SPTR, Carole Arbelot, l’homme devrait se présenter au palais de justice d’une autre ville aujourd’hui et le dossier de la plainte sera transféré au corps de police trifluvien.

Stéphan Desrochers

Éditeur de troisrivieres911.com